• Severine Martin

Valérie, une guerrière chic et rock!

Valérie a pris contact avec moi via ma page Facebook pour me faire découvrir son blog "Chroniques d'une croisade vers un avenir plus doux" by ValooCroft.

J'ai aimé ses jolis mots, son franc-parler et ses belles photos, cela aurait été carrément égoïste de ma part de ne pas te faire découvrir à mon tour ce joli blog.

Mais, je laisse la parole à Valérie qui t'en parlera beaucoup mieux que moi!:)



Petite Biographie de la guerrière qui n’avait plus de poil au derrière (entre autre) et ce, 2 fois.


"Me voici, me voilà, en 2011 un jeune femme de 36 ans à qui la vie sourit. J’ai 2 enfants de 8 et 5ans, Gaspard et Bertille, un beau mari très sympa et un job où je m’éclate (Responsable RH en industrie).

La vie était tellement belle qu’on avait décidé de continuer dans notre lancée avec le projet d’un 3ème bébé. Mais c’est à ce moment-là que les nuages sont arrivés dans notre vie ensoleillée.


Après une fausse couche de faux départ, un soir dans mon salon, je croise les bras et c’est là que je ressens une petite boule sur mon nichon droit.

Après quelques semaines d’angoisse, je reçois un coup de fil au boulot me demandant de ramener mes fesses illico : Bonjour Madame Legrand, vous avez un cancer du sein infiltrant hormono-dépendant grade 3. Ne vous inquiétez-pas, ça se soigne très bien… enfin à condition qu’on vous enlève rapido le polichinelle du tiroir, et merde j’étais enceinte de 8 semaines (fait chier).

J’ai été une fifille bien sage, j’ai accepté l’avortement thérapeutique, la tumorectomie, la chimiothérapie, la radiothérapie et fuck l’hormonothérapie, je n’en peux plus, je veux essayer de retrouver ma vie.


Cette période de la maladie, je l’ai vécue avec une véritable envie de légèreté et de rire pour que mes enfants soient le moins affectés (enfin je crois). C’est pas l’objet, mais déjà à cette période, je lançais des challenges à la con à mes amis et collègues pour qu’ils me fassent rire pendant mes chimios et qu’il se sentent utiles face à tout ça (j’ai du dossier). C’est à cette période que je me suis lancée dans l’écriture car j’avais besoin d’extérioriser mes états d’âme. Mais c’était très perso, seule ma copine Caro lisait mes textes. Elle me les corrigeait et m’encourageait à continuer car elle trouvait que j’avais une jolie plume. Elle trouve que je suis une artiste créative non assumée, que mon œil pour la photo est particulier et que mon écriture est aussi profonde et légère que ma personnalité. Bref, elle doit être amoureuse de moi quoi.


Lorsque j’ai repris le boulot, j’ai tout arrêté, j’avais tellement envie de faire comme si rien n’avait existé et ça a plutôt pas mal marché. J’ai continué à évoluer professionnellement avec de superbes opportunités, mes bébés sont devenus des ados bien dans leur peau, et mon mari, bah il est toujours avec moi et aussi romantique qu’aux premiers jours (c’est son talent à lui ça).

Mais voilà qu’en mars de cette année, lors de ma mammo annuelle de contrôle, vlan, tout se casse la gueule : encore une drôle de boule au nichon droit : même endroit, même taille, même flippe. La bonne nouvelle, c’est que je ne suis pas enceinte puisque je suis trop vieille pour ça (bon, et ils ont cassé la machine pour être sûrs que je ne fasse pas n’importe quoi)."


Une résilience en mots et en photo


"A l’annonce de cette nouvelle, ma pote Caro me demande comment je vais occuper ma vie pendant cette maladie. Parce qu’elle sait que j’ai besoin de projets, de mouvement et de diversion. Elle me connaît si bien depuis le temps. Je lui réponds tout simplement que je vais me plonger dans mes 2 passions : l’écriture et la photo, puisque je ne prends pas le temps de le faire autrement.



Elle s’empresse de m’offrir un magnifique carnet pour être sûre que je ne change pas d’avis. Je lui envoie mon 1er texte, et elle se charge de le mettre en forme sur un blog wordpress seulement pour nous 2, pour que nos échanges soient plus faciles. Je mets en forme. Je trouve l’idée de sélectionner toutes les photos que j’ai en noir et blanc prises de dos. C’est ma façon à moi de pouvoir partager dans le respect de mon intimité. Et là, très vite les choses s’emballent. Au bout de 4 textes avec photo, elle me suggère de partager avec mes proches car elle pense que mes mots sont utiles pour eux, pour me comprendre, et mieux m’aider. Alors, naïvement, j’obéis.


Le retour de mes proches est unanime, Valoo, si tu ne partages pas tes mots, ton expérience, c’est que tu es égoïste et que tu ne te rends vraiment pas compte que ton talent à toi c’est de partager avec générosité. OK, merci pour la leçon de moral à l’approche de mes 44 bougies, j’en avais besoin. Mes enfants et mon mari sont admiratifs et ont envie de participer. Mon fils corrige mes fautes, ma fille choisit avec moi les clichés et mon mec commente chacun de mes textes pour me dire à quel point il m’aime et il est fier.

Bref, ok, j’ai arrêté de tourner autour du pot, de me demander si ce n’était pas horrible de raconter une vie de cancéreuse, de me dire, et si je suis critiquée, je vais le vivre comment ? allez, hop, fuck les cons, merci les amis, je me lance, je diffuse, je communique puisqu’il semblerait que je sois une généreuse et que j’emmerde ceux qui ne me comprendraient pas. De toute façon, on ne peut pas plaire à tout le monde.


Aujourd’hui, en récidive, je suis moins légère et insouciante qu’en 2011,je suis plus vieille et plus cabossée, mais j’ai toujours ce besoin de communiquer, de partager mon ressenti, alors si cela peut être utile à d’autres, c’est la cerise sur le gâteau.

Ça fait 5 mois maintenant que j’écris, que l’envie s’est transformée en besoin, et que la peur s’est évanouie pour laisser la place à la fierté et le désir d’aller plus loin. Pourquoi pas un livre dans quelques mois ?"

Merci Valérie, pour ce témoignage touchant et rempli d'humour décapant comme j'aime:)


Si comme moi, tu es fan, tu peux suivre Valérie :

- sur son blog : https://valoocroft.blog/

- sa page Facebook Croisade-vers-un-avenir-plus-doux

- son compte instagram ValooCroft


ILS NOUS SOUTIENNENT

Vous souhaitez soutenir nos actions

et participer à changer le regard sur le cancer

Retrouvez Dégom'crab sur :

  • LinkedIn Social Icône
  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram