• Severine Martin

La résilience, "un merveilleux malheur"*


Résilience, tu as forcément déjà entendu ce mot dans les médias, mais sais-tu vraiment ce qu'il représente?

Perso, j'en avais une vague idée, mais lorsque je suis tombée malade, il a pris tout son sens.

L'annonce d'un cancer, c'est une menace qui vient te rappeler que tu es mortel. C'est aussi le début, de nombreux changements corporels et psychologiques auxquels il va falloir faire face.





Définir le concept de résilience


À la base, la résilience concerne le domaine de la physique. Il définit la capacité qu'ont les corps étudiés à résister aux chocs environnants et à reprendre ensuit leur forme et leurs propriétés initiales. C'est au début des années 90 que ce concept à été appliqué à la psychologie, sous l'influence de chercheurs Américains. En France, c'est le psychiatre Boris Cyrulnik qui a popularisé le concept. Pour lui, c'est "l'art de naviguer dans les torrents". De manière moins imagée, c'est la capacité qu'ont les êtres humains à faire face aux épisodes douloureux de l'existence et à rebondir.

Tu te demandes peut-être, si tu es résilient(e)? Je me suis posée la même question il y a quelques mois, alors je suis allée à la pêche aux infos sur le net. Et là, bingo!! Tout concordait, je peux t'affirmer que je suis 100% résiliente:)

Attention ! La résilience n'implique pas que l'on nie l'épisode difficile, au contraire, on y fait face. C'est un processus qui s'étale sur un temps plus ou moins long et qui te permet de passer à travers les épreuves et d'en ressortir grandi (e).


Les grandes étapes de la résilience :


  • Une révolte interne, l'envie de trouver une solution pour ne pas se laisser atteindre.

Pour ma part, c'est en lisant les BD de Lili Sohn, "la Guerre des Tétons", que je me suis dit "elle a raison cette fille, je ne vais pas rester passive face à la maladie, je vais faire quelquechose pour en être également actrice".


  • Un défi lancer à soi-même

J'en ai eu plusieurs, et ce n'est pas fini:)

- publier mon journal de bord à la fin de mes traitements : check #monnibardvscrabevador

- organiser un salon qui regroupe les k fighteuses : check #salondeskfighteuses

- créer un site internet pour donner des infos : check #lecoindeskfighteuses


  • Une envie de se montrer fort(e) devant les autres même si ce n'est pas toujours le cas,

ça c'est encore moi! Oui, je sais, on a le droit de craquer de temps en temps:)


  • Le sens de l'humour.

Plutôt que de t’apitoyer sur ton sort, choisis plutôt d'en plaisanter.

Moi, ma tumeur, j'ai voulu l'a tourner en dérision, je l'ai appelé Crabevador et je lui ai donné une allure ridicule. Tiens, regardes donc...



  • Avoir une pratique qui permet de canaliser les émotions.

Cela peut être de la peinture, de l'écriture, un sport...tu trouveras un moyen d'exprimer ton ressenti de manière plus objective pour passer à autre chose plus facilement.

J'ai été très inspirée et pleine d'imagination sur ce dernier point : écriture, dessin, photos, vidéos...j'ai découvert et appris plein de nouvelles choses!


Bon, maintenant, tu devrais être fixé sur tes capacités de résilience.

Si tu ne te retrouves pas dans ce que je viens de citer, pas de panique! Il n'existe pas de "gêne de la résilience", ce qui veut dire que tout le monde peut développer cette capacité.

Certes, c'est plus facile pour certains que pour d'autres, mais c'est un peu comme pour tout finalement.

Certains enfants marcheront à l'age de 10 mois et d'autres à 18. Certains apprendront à faire du vélo très jeune, d'autre beaucoup plus tard...Bref, je ne continue pas la liste, je crois que tu as compris le truc:)



Développer sa résilience au quotidien



Des études scientifiques montrent que plusieurs facteurs jouent un rôle dans la résilience.

La plupart prennent leur source dans la petite enfance : climat familial, force de caractère, entourage encourageant...

Mais, rien n'est figé, alors voici quelques "trucs" pour développer ta résilience au quotidien :



  • Fixe toi des buts, des objectifs.

  • Entoure-toi de personnes positives qui t'encouragent.

  • Accepte le fait que le changement dans ta vie est inéluctable, ça sera plus facile de t'y adapter.

  • Évite de considérer les crises comme des problèmes insurmontables. Vois toujours le verre à moitié plein, plutôt qu'a moitié vide.

  • Cultive une vision positive de toi.

  • Prend soin de toi, fais des choses qui te font plaisir.

  • Exprime tes émotions.

La résilience n'est pas une qualité isolée, mais une manière de comprendre la vie qui t'aidera au quotidien.

"Un merveilleux malheur", nous dit Boris Cyrulnik. Et toi t'en penses quoi?

Moi? Je sors de l'épreuve de la maladie avec une rage de vivre et des rêves fous plein la tête!


* Si tu veux en savoir davantage sur le concept de résilience, je te conseille de lire l'ouvrage de Boris Cyrulnik, que tu trouveras ici:)

ILS NOUS SOUTIENNENT

Vous souhaitez soutenir nos actions

et participer à changer le regard sur le cancer

Retrouvez Dégom'crab sur :

  • LinkedIn Social Icône
  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram