• Léa

La plus belle leçon que ma mère m'a enseigné



C'est avec beaucoup d'émotion que je partage avec vous le témoignage de ma fille Léa, qui avait 14 ans au moment de l'annonce de mon cancer, elle en a aujourd'hui 19.


Annoncer mon cancer à mes enfants a été sans doute le jour le plus difficile de ma vie...le mot cancer fait peur, comment le dire avec les bons mots sans les effrayer? Comment vont-ils réagir? Ma fille, adolescente, va-elle être impactée dans la construction de sa féminité?...


Les mots me manquent pour décrire aujourd'hui ce que je ressens à la lecture de ces quelques lignes....Alors, juste MERCI Léa, JE T'AIME très fort



Je m’appelle Léa, et je suis la fille d’une guerrière.


Baudelaire a écrit « Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or ». Je pense que cette citation sied particulièrement à ma mère. En effet, sa vie a été marquée par une terrible épreuve : le cancer, mais de celle-ci, elle en est sorti plus forte.


Cancer. Ce mot fait peur. Je me souviens encore du moment où elle me l’a annoncé, alors que j’étais venu me réfugier dans ses bras.

Je crois qu’à ce moment là, je n’ai pas compris le sens de ses mots. Le cancer, on en entend parler, on le craint, un peu comme les monstres des contes de fée…Mais jamais, jamais je n’aurai put imaginer que ce monstre allait s’attaquer à ma mère.


Au cours de son combat contre la maladie, ma mère nous a toujours beaucoup protégés, moi et mon petit frère. Le cancer lui avait volé une année de sa vie, sa féminité, sa santé…mais pas sa dignité, et encore moins son courage !


Alors que son corps était affaibli par les traitements, elle souriait.

C’était sa vie, et elle n’a jamais laissé la maladie en prendre le contrôle. Non ; le cancer, elle lui a fait un énorme doigt d’honneur. Elle a transformé la livide chambre d’hôpital en une fête, son âme hurlait à la vie, pendant que son corps luttait contre la mort. Une véritable étoile qui s’obstinait à briller au milieu des ténèbres.


Ce combat, ma mère en est sortie victorieuse. Tous n’ont malheureusement pas cette chance, et j’adresse ma pensée la plus émue à tous ces êtres, et à toutes ces familles endeuillées. Mais sachez que vous n’avez pas perdu, car quel qu’en soit l’issue, chaque seconde de combat est une victoire.


En tant que jeune fille, ma vision de la féminité a été grandement impactée et changée par cette épreuve. Ma maman a perdu ses cheveux, ses cils, et un sein. Mais elle m’a permit de comprendre que la féminité est un concept bien abstrait…car ma mère n’a jamais été autant femme que dans la maladie, lorsqu’elle s’est battue contre celle-ci.


Aujourd’hui, elle lutte encore pour changer la vision des gens sur le cancer. Le cancer, qui vous colle comme une étiquette à la peau tout au long de votre vie, auquel on ne cesse de vous rattacher…Mais ma mère est plus que le cancer ! Elle est une femme avant tout, et une femme merveilleuse. Elle est ma source d’inspiration, et je suis tellement fière de l’avoir eu comme modèle pour me construire en tant que femme. Loin de s’être laissée emprisonnée par les chaines de l’adversité, elle a sût en faire de puissantes ailes.


Cette guerrière s’appelle Séverine, et c’est ma mère.

499 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout